logo Africallia

Interview du Président du Comité de pilotage: AFRICALLIA, un label de qualité en Afrique !


Après quatre éditions organisées avec brio, AFRICALLIA est désormais inscrit dans l’agenda des manifestations internationales, à l’image de FUTURALLIA dont il s’est inspiré. La cinquième édition est prévue du 21 au 23 février 2018 au Centre International de conférences de Ouaga 2000. Environ 400 entreprises d’Afrique, d’Amérique, d’Asie et d’Europe sont attendues, pour plus de 5 000 rendez-vous d’affaires. Dans ce numéro d’Infos Consulaires, Monsieur Oumar YUGO, Vice-Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso en charge de la catégorie Industrie et Président du Comité de pilotage d’Africallia 2018 s’exprime sur les innovations de l’édition à venir. L’entretien a été réalisé après la cérémonie de lancement officiel des inscriptions intervenue le jeudi 05 octobre 2017.

IMG_0269

Depuis le mois de juillet 2017, vous présidez le Comité de pilotage d’Africallia ; présentez-nous succinctement le concept.

Vous me permettrez, tout d’abord, de traduire, à Monsieur Mahamadi SAVADOGO, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso (CCI-BF) ainsi qu’aux membres du Bureau Consulaire, toute ma reconnaissance pour la confiance qu’ils ont placée en moi en me confiant la charge de conduire le Comité de pilotage de la prochaine édition du forum Africallia. Ce Comité est chargé d’orienter et de superviser les activités du Comité technique mis en place pour l’organisation du forum. Il est composé de sept (07) membres issus du Ministère en charge du Commerce et de l’Industrie, de l’Agence de promotion des exportations, de l’Agence pour la promotion des investissements et naturellement de la CCI-BF.

Pour revenir à votre question, je dirai qu’Africallia est un forum multisectoriel de développement international des entreprises. Il est organisé, depuis 2010, par la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso (CCI-BF) en collaboration avec l’Association FUTURALLIA.
AFRICALLIA constitue une occasion privilégiée pour les entreprises du monde entier d’explorer le vaste et varié champ d’opportunités d’affaires qu’offre cette région d’Afrique de l’Ouest de plus de 350 millions de consommateurs. Il permet aux participants de découvrir de nouvelles opportunités d’affaires, de tisser et de consolider des relations de partenariats entre eux. En somme, son objectif est de développer des courants d’affaires entre les entreprises de l’Afrique de l’ouest et celles du reste du monde.

AFRICALLIA est une initiative de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso ; dites-nous comment est née l’idée d’un tel forum ?
Dans le cadre de sa politique d’accompagnement des entreprises, la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso (CCI-BF) organise, chaque année, des missions commerciales à l’étranger ; elle accueille également de nombreuses délégations de chefs d’entreprises étrangers et facilite leurs contacts avec leurs homologues burkinabè.
C’est ainsi que depuis 2004, la CCI-BF conduit des délégations de chefs d’entreprises burkinabè aux différentes éditions annuelles de FUTURALLIA, Forum international multisectoriel de développement des entreprises, créé par la Chambre de Commerce de la Vienne. Séduite par le concept, elle a adhéré à l’Association Futurallia en 2005 et en est devenue membre du conseil d’administration. En 2010, la CCI-BF décide d’organiser, au Burkina Faso, un événement similaire, à dimension sous-régionale dénommé AFRICALLIA et dont la participation est ouverte à tous les pays du monde. A travers AFRICALLIA, la Chambre Commerce et d’Industrie du Burkina Faso veut donner l’occasion aux entreprises burkinabè et celles de l’Afrique de l’Ouest en général, de rencontrer leurs homologues du reste du monde en terre africaine afin de nouer des partenariats d’affaires et de promouvoir les opportunités d’investissement.

Quel est le contenu exact du forum ?

Il faut dire que plusieurs mois à l’avance, les chefs d’entreprises qui souhaitent participer au forum, remplissent un dossier d’inscription en précisant leurs souhaits de rencontres. Un mois avant le forum, le catalogue en ligne des participants est ouvert. Chaque participant fait ses choix de rendez-vous et les classe par ordre d’intérêt. Un planning de rendez-vous est généré sur la base des souhaits émis par les participants. Pour chaque rendez-vous, le participant est demandeur ou demandé, ou les deux à la fois. Les plannings de rendez-vous édités ainsi que le catalogue des participants sont remis aux participants à leur arrivée à Ouagadougou.
Outre les rencontres en face-à-face ou rencontres B2B, le forum intègre une composante exposition organisée en trois villages :
• le « Village des Partenaires » qui est un espace réservé aux sponsors et aux partenaires institutionnels du Forum ;
• le « Village Experts » qui est un espace dédié à des institutions ou spécialistes du commerce international, de la finance, de la logistique (banquiers, assureurs, avocats, transporteurs, transitaires, experts en logistique etc.) pour promouvoir les services qu’ils offrent aux entreprises.
• le « Village International » qui est un espace destiné aux organisations intermédiaires ainsi qu’aux chefs de délégation qui accompagnent leurs membres et représentent leurs pays ou régions d’implantation.
Pendant deux jours, le Forum permet aux dirigeants et décideurs d’entreprises d’obtenir jusqu’à 15 rendez-vous individuels de 30 minutes, personnalisés et préprogrammés.
En marge de ces rendez-vous d’affaires, des déjeuners et des soirées sont organisés à l’attention des participants. Ce sont des moments de convivialité qui permettent aux participants de nouer de nombreux contacts informels.

DSC_8771

Quel bilan faites-vous des éditions antérieures particulièrement la quatrième qui s’est tenue en 2016 ?
Les précédentes éditions du Forum AFRICALLIA ont tenu toutes leurs promesses aussi bien en termes de mobilisation des entreprises que de la qualité des rendez-vous d’affaires.
La quatrième édition s’est tenue dans des conditions exceptionnelles marquées particulièrement par deux facteurs majeurs. Le premier facteur était la fin de la transition et le retour à l’ordre constitutionnel normal à l’issue des élections couplées législatives et présidentielles de novembre 2015. Le défi était la relance de l’économie de notre Pays. Le deuxième facteur a été les malheureux évènements que notre Pays a connus le 15 janvier 2016, je veux parler des attentats terroristes. Nous étions à un mois du forum quand cela est survenu. Une psychose, somme toute légitime, a ralenti les inscriptions parce que beaucoup s’interrogeaient sur les conditions sécuritaires. Mais avec la collaboration du Gouvernement et des forces de défense et de sécurité, des dispositions ont été prises pour accompagner l’organisation et la tenue effective de la 4è édition du forum.
Malgré ce contexte difficile, le bilan de cette édition a été largement satisfaisant. Du reste, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Nous avons enregistré au total 450 participants représentant 378 entreprises originaires de 23 pays en l’occurrence la Belgique, le Bénin, la Biélorussie, le Canada, le Congo RDC, le Congo Brazzaville, la Côte d’Ivoire, l’Egypte, la France, ‘Italie, le Liban, le Luxembourg, le Mali, le Niger, le Nigéria, les Pays-Bas, la Russie, le Sénégal, Taiwan, le Togo, la Tunisie, la Turquie et bien entendu le Burkina Faso. 5011 rendez-vous formels ont été organisés. L’évaluation faite à la fin du forum a donné un taux de satisfaction de 94%.
Voici donc le bilan de la dernière édition. Mais nous n’entendons pas dormir sur nos lauriers. La 5è édition doit être plus éclatante ; c’est un challenge et nous devons relever le défi.

Parlant de la 5è édition, quelles en seront les principales innovations ?
L’innovation majeure se fera sur le plan institutionnel. Nous avons déjà entamé des démarches pour que cette édition soit coparrainée par des personnalités de référence en Afrique et dans le monde entier. Si tout se passe bien, nous aurons comme co-parrains Monsieur Christian ADOVELANDE, Président de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et Monsieur Marcel De Souza, Président de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).
Au niveau national, nous souhaitons fortement que la cérémonie officielle d’ouverture du forum soit présidée par Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso. Sa présence renforcera le crédit que les Etats accordent au secteur privé, moteur du développement économique et social.
Enfin, nous allons convier tous les Ministres en charge du Commerce et de l’industrie de la sous-région. Il vous souviendra qu’après l’ouverture officielle du forum, nous animons une conférence thématique ; pour cette édition, nos réflexions seront axées sur les opportunités d’affaires et d’investissements dans les pays de la sous-région. Les Ministres seront donc les principaux animateurs de cette conférence thématique.
Pour les aspects organisationnels, je voudrais rassurer les participants que le Comité d’organisation relèvera, une fois de plus, le défi ; du reste, il a acquis une bonne expérience et une expertise en la matière.

Qui peut prendre part au forum et quelles sont les conditions à remplir?
AFRICALLIA est un forum multisectoriel ouvert à toutes les entreprises du monde à la recherche d’alliances technologiques, commerciales ou financières.
Pour participer, les entreprises sont invitées à s’inscrire directement à la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso ou à l’un de nos partenaires de promotion du forum dans leur pays que nous appelons les Chefs de délégation. A partir de là, on crée un dossier pour l’entreprise en ligne auquel elle peut accéder avec ces codes d’accès qui lui sont attribués. Ensuite elle renseigne ce dossier elle-même directement.
Mais comme nous sommes conscients des difficultés que certaines de nos entreprises rencontrent avec l’Internet, nous avons élaboré un formulaire d’inscription que nous mettons à la disposition des entreprises désirant s’inscrire pour qu’elles le renseignent et nous le retournent. Cela permet à l’équipe technique d’Africallia d’effectuer l’inscription de ces entreprises.
Des protocoles d’accords sont signés avec des Chambres de Commerce (cas des pays de l’espace UEMOA), des structures d’appui aux entreprises (exemple du CEPEX pour la Tunisie) et autres institutions (exemple FURURALIA pour la France) qui font office de chefs de délégation à travers le monde, assurant la promotion du forum dans leurs pays et s’occupant des inscriptions des entreprises. L’inscription se fait en ligne sur le site du forum www.africallia.com. Les frais d’inscription de 800 euros sont versés au chef de délégation. Pour les entreprises africaines, les frais sont de 260 000 F CFA.
Pour les pays où il n’y a pas de chefs de délégation, les entreprises peuvent s’inscrire directement en ligne auprès de la CCI-BF par virement bancaire.
Il n’y a donc pas de conditions particulières à remplir pour y prendre part en dehors de l’inscription.

DSC_7919

Finalement, quels avantages pour une entreprise à participer à Africallia ?
AFRICALLIA facilite la prospection à l’international ; il permet aux entreprises participantes de « faire le tour de l’Afrique de l’Ouest et du reste du monde en 48 heures et de rencontrer, en un même lieu, une masse critique d’entreprises d’horizons divers ». Ce qui permet un gain considérable de temps et d’argent.
En outre, AFRICALLIA offre l’opportunité aux entreprises de s’intégrer dans un réseau mondial de partenariat qui permet de prolonger les contacts au-delà du forum grâce au catalogue des participants en ligne qui reste opérationnel pendant une année (après le forum).
Enfin, le mode d’organisation du forum garantit l’atteinte des résultats escomptés en permettant aux entreprises de rencontrer 15 partenaires potentiels sur la base des souhaits de rendez-vous préalablement exprimés à l’avance.

Avez-vous un appel à l’endroit des opérateurs économiques burkinabè ?
Je dois dire que nous sommes plutôt satisfaits du niveau de mobilisation des entreprises burkinabé à chaque édition du forum. J’exhorte donc les opérateurs économiques burkinabé à continuer à se mobiliser pour s’inscrire massivement dès à présent et se donner ainsi suffisamment de temps pour mieux préparer leur participation à ce forum unique de développement des entreprises et de recherche de partenariats. Africallia leur offre l’opportunité de faire le tour du monde en 48 heures et de rencontrer en un seul lieu une masse critique d’entreprises d’horizons divers sans quitter le Burkina Faso. Nos opérateurs économiques n’ont donc pas à payer de billet d’avion ou de frais d’hôtel contrairement aux participants des autres pays. C’est pourquoi nous disons qu’Africallia offre aux entreprises burkinabé l’avantage majeur de l’économie de temps et d’argent dans la recherche de partenariats. En outre, le forum leur permet de s’intégrer dans un réseau mondial de partenariats et de prolonger les contacts au-delà du forum grâce au catalogue en ligne qui reste ouvert durant un an.

Entretien réalisé par :
Gilbert OUEDRAOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *